top of page

Transition pour la station de Beuil

Beuil est une des communes de la station de ski de Valberg. Elle est équipée de plusieurs remontées mécaniques et de pistes de ski Alpin. Elle propose un espace nordique avec plusieurs pistes de ski de fond et des activités de biathlon et de Fatbike (VTT sur neige). Son altitude varie entre 1400 et 1700 m d’altitude. Elle est équipée de 3 canons mobiles à neige artificielle et de 7 regards pour fixer ces canons sur le site des Launes.

Ces propositions ont été construites en réunion collaborative et en groupe de travail dans lequel des acteurs locaux sont intervenus, des pratiquants du ski de fond, des professionnels de la montagne, des hébergeurs, des encadrants de sports et des naturalistes.


Historique

Beuil fût dans la première moitié du 20ième siècle une des premières stations de ski des Alpes-Maritimes avec, en particulier son tremplin de saut à ski sur lequel se déroula des rencontres prestigieuses. Depuis 10 ans, l’enneigement n’est pas au rendez-vous et les remontées mécaniques ne sont pratiquement plus utilisées. C’est le cas au village, dont les pistes de skis alpins sont restées fermées pendant cette période et de Beuil les Launes qui ouvre entre 2 et 4 semaines au maximum et très partiellement, essentiellement le téléski pour débutant est ouvert.


 

Image du Tremplin de Beuil lors d'une compétition

Skidrome des Launes : Le tunnel en neige


 

Constat climatique et projets en cours sur le ski de fond


L’activité ski essuie un déficit économique récurrent à l’exception de l’année Covid pendant laquelle le ski Alpin était fermé. L’hiver 2021/2022, 10 000 euros de CA pour 50 000 euros de dépenses. A la vue des projections climatiques, du manque de neige, des températures, de la pluie, … il apparaît improbable, que dans l’état, dans l’avenir, cette activité puisse être rentable. D’autre part les retombées économiques sur les commerces de Beuil sont marginals, à les écouter. A notre connaissance, aucune étude n’a été réalisée sur ce point.

Source SPL Valberg

Des Travaux d’extension du ski de fond ont été réalisés à l’automne 2022, Création d’une boucle de 500 à 600m supplémentaire en vue de compétitions et d’un nouvel accès au plateau St Jean. Coût 150 000 euros incluant le terrassement et un réseau d’alimentation de canons à neige. 4 regards supplémentaires ajoutés. Des coupes d’arbres non prévues au projet ont été réalisées.

Source SPL Valberg

L’eau des canons est de l’eau de consommation traitée provenant de la source de la Fuont de l’Oule qui alimente Beuil.

Source Mairie de Beuil

Pendant l’hiver 2022/2023, la nouvelle rampe montante a permis l’accès à la piste verte des Launes fermée au ski alpin par manque de neige. La piste verte ainsi utilisée par le ski de fond moyennant un tracé modifié permet l’accès au plateau St Jean. La nouvelle partie descendante de la boucle est restée fermée, gelée, impraticable sans danger.

Source pratiquants du ski de fond

Un projet est à venir, il s’agit de tracer une nouvelle piste à travers la forêt au-dessus des Launes pour accéder au plateau St Jean, coût 165 000 euros, 30 arbres abattus, étude d’impact demandée par le SPL. A noter que cette forêt abrite des espèces protégées et endémiques.

Source SPL Valberg

Au niveau climat, hiver 2022/2023, une période extrêmement chaude jusqu’en Janvier, un déficit d’eau persistant, des chutes de neige complétées par des chutes de pluie mais suffisamment de neige après avoir été travaillée (fraisée) pour ouvrir les pistes de ski de fond les canons n’ont pratiquement pas tournés. Le froid installé en Janvier ayant permis de conserver cette épaisseur de neige (20 cm) suffisante.

Source pratiquants du ski de fond

D’une manière générale, l’année 2022 fût l’année la plus chaude jamais enregistrée en France. Les anomalies thermiques (5° de différence avec la normale) sont quasiment toutes orientées vers le chaud. Sur les 5 dernières années, 4 sont les plus chaudes enregistrées.





​Une étude réalisée par le consortium Climsnow (Météo France, Inrae, Dianeige) commandée par la région est à la disposition du SPL mais non communiquée publiquement. L’étude détaillée précise, les prévisions d’enneigement du domaine de Valberg, portion par portion. L’étude générale indique que la station a moins de 50% de chance de pouvoir ouvrir en 2035 avec ou sans canons. L’étude tient compte, du climat (réchauffement), de la ressource en eau et des précipitations neige ou eau.



Selon les prévisions du GIEC dans son scénario intermédiaire devenu aujourd’hui le plus probable, l’un des premiers départements touché par la sécheresse en France serait les Alpes-Maritimes, en 2035.



Le réchauffement climatique dont on sait maintenant qu’il s’accélère, qu’il est 2 fois plus important en montagne et 2 fois plus important en méditerranée, ajouté à la crise énergétique qui elle aussi va devenir de plus en plus prenante, ont pour conséquence dans les années à venir un stress sur 3 ressources indispensables à l’activité du ski en général, l’eau, le froid et l’énergie.

Source ADEME (Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie) Accessible Ici

Une dernière étude faite à l’aide de l’intelligence artificielle promue par l’ensemble des décideurs, reprenant les données du climat est bien plus pessimiste que le GIEC et annonce 1,5° supplémentaire dans 10 ans alors que la COP21, en 2015, envisageait cette hausse pour 2100 moyennant des efforts non consentis jusque-là.

Source Futura Science

Accessible ici

​La forêt qui s’est réinstallée sur le territoire de Beuil, à base principalement d’essence de Mélèze est de pins depuis les années 1950, a permis le retour d’une biodiversité aujourd’hui protégée et endémique. Pourtant les effets du réchauffement climatique mettent à mal ces forêts. Les vents violents de 2019 ont déraciné des centaines de Mélèzes pourtant bénéficiant d’une assise racinaire profonde. Les chenilles processionnaires, en pleine expansion, ravagent les forêts de Pins. Les épisodes de fortes chaleurs et de sécheresses qui vont devenir de plus en plus fréquents vont stresser l’alimentation et la croissance des arbres. Enfin, la pression humaine, affouage élargi aux résidences secondaires, coupes intempestives, pistes de VTT sauvages, pastoralisme et urbanisation jouent également un rôle dans l’affaiblissement du domaine forestier. Or la forêt est le principal puits de carbone indispensable pour atteindre des objectifs de neutralité mais aussi indispensable pour la biodiversité et pour la vie humaine.








L’eau qui fait l’objet d’un stress dans le département et sur le territoire depuis l’automne 2021 est une ressource fondamentale. Le niveau très faible des nappes phréatiques profondes est lié au manque de précipitations et en particulier de la neige qui en est la principale alimentation. 5% de la pluie seulement remplissent les nappes phréatiques alors que la neige par sa fonte lente et progressive nourrit plus massivement ces mêmes nappes. Le réchauffement climatique a plusieurs effets dont on ressent déjà les effets. Moins de neige, une évaporation (évapotranspiration pour les plantes), une sublimation (évaporation de la neige) et une consommation d’eau plus importante pour l’ensemble du vivant, humains, pastoralisme, faune et flore sauvages.


Image du site Infosécheresse qui montre, au 4 Février 2023 que dans le département des Alpes-Maritimes, le niveau des eaux souterraines est très bas.

Accessible ici.

 

Objectifs principaux de ces propositions


  1. Redonner à Beuil une identité de station de montagne avec des activités alternatives susceptibles d’assurer une rentabilité voire des gains d’exploitation et d’augmenter la fréquentation avec des répercussions économiques sur les commerces de Beuil et de Beuil les Launes.

  2. Faire de Beuil, une station innovante, renouant ainsi avec son passé prestigieux qui pourra proposer des activités variées, responsables, durables et bienveillantes. Une station qui pourra rivaliser en termes d’attraction avec les grandes stations du département et de la région, en phase avec une opinion de plus en plus sensible aux thèmes du respect de la biodiversité et du réchauffement climatique.

  3. Protéger les communs que sont les forêts, l’eau et la biodiversité qui sont, sans aucun doute, les principales richesses de ce territoire.

  4. Ouvrir la route qui mène à Bergians été comme hiver.

  5. Renforcer la labellisation Flocon Vert de Valberg

A noter que ces objectifs sont en phase avec ceux évoqués par le conseil municipal et en phase avec la volonté du SPL de faire de Valberg une station durable.

 

Principaux axes des propositions


  1. Abandon du ski alpin à Beuil à l’exception des téléskis des débutants

  2. Renforcement du ski de fond (Skating) sans neige artificielle et sans coupe d’arbres

  3. Développement d’activités alternatives au ski de fond dans sa forme actuelle.

  4. Proposer sur Beuil et Beuil les Launes des activités de ski Alpin et luge pour enfants et débutants

  5. Adaptation selon le niveau d’enneigement naturel

  6. Proposer des séjours mêlant plusieurs activités

  7. Une communication adaptée

  8. Aspect budgétaire


​Abandon du ski alpin

Action : Démontage des remontées mécaniques obsolètes (Téléskis de Beuil et de Beuil les Launes à l’exception des téléskis débutants et du téléski St Jean). Remarque : Ces Téléskis ne sont de toute façon pour la plupart plus aux normes et leurs contrôles obligatoires récurrents a un coût conséquent.

Renforcement du ski de fond (skating)

Action : Utilisation et aménagement des pistes de ski alpin pour le skating et en particulier les pistes associées au téléski St Jean.

Remarque : Cette année (2022/2023), la piste verte Alpine fermée par manque de neige est utilisée pour le skating et une dérivation permet un accès au plateau St Jean sans avoir coupé d’arbres.

Action : Utilisation du Téléski St Jean pour remonter les skieurs de fond qui voudraient accéder au plateau sans effort.

Remarque : C’est une éventualité qu’il faut vérifier tant au point de vue technique que législatif.

Développement d’activités alternatives au ski de fond (skating)

Action : Renforcer ou créer de nouvelles activités de glisse ou de marche sur neige (raquettes, marche nordique, ski de fond nordique, ski de randonnée, luge, traîneau, saut, fatbike, snowkite,…) Action : Traçage régulier de pistes de ski de randonnée nordique. Ce n’est pas obligatoire mais plus confortable pour les initiations et permet de canaliser les pratiquants. Action : Utilisation des pistes de ski alpin non damées pour l’initiation au ski de randonnée. Là aussi il s’agit de canaliser les skieurs non chevronnés sur des espaces moins impactant pour la biodiversité (Tétra Lyre) Action : Achat et location de skis de randonnée alpins et nordiques, de raquettes, luges,… Action : Aménagement d'un point Snack au plateau Saint Jean pour que toutes les populations, quels que soient leurs activités puissent se restaurer et profiter d’un point de vue exceptionnel. A réaliser avec un commerçant local. Action : Proposer des itinéraires de randonnées en raquette ou marche nordique référencés non impactant pour la biodiversité. Action : Proposer des forfaits multi disciplinaires, des initiations et des activités encadrées par des professionnels. Action : Proposer de manière évènementielle avec des professionnels des initiations à d’autres sports de glisse alternatives, traîneau, saut, snowkite,… Action : Proposer des séjours sur un week-end mêlant des initiations aux activités de glisse, des hébergements au gîte de Bergians, des rencontres avec la ferme attenante, des pauses santé (Yoga), des sensibilisations à la biodiversité et la lecture des traces d’animaux dans la neige, dans un contexte de simplicité et de sobriété. Action : Renforcer l’activité du Fatbike. Action : Mettre en place des itinéraires au départ du village de Beuil

Proposer sur Beuil et Beuil les Launes des activités de ski Alpin et luge pour enfants et débutants

Action : Damer à moindre coût la piste de ski alpin débutante et l’espace luge à la Condamine, voire l’aspect budget.

Adaptation selon le niveau d’enneigement naturel

Action : Proposer des activités réversibles avec, sans neige ou enneigement partiel. Le Cross Skating à la place du ski de fond, Les randonnées ou la marche nordique à la place des raquettes ou les 2 quand l'enneigement est intermittent, le ski roue toute l'année et l'hiver s’il n'y a pas de neige, le VTT à la place du Fatbike.

Une communication adaptée

Action : Communiquer sur Beuil, une station de montagne qui se réinvente et qui propose des expériences nouvelles dans un monde qui change en limitant l'impact sur la nature, avec un minimum de mécanisation et d’impact carbone. Action : Rédiger, imprimer, mettre à disposition à l’OT et mettre en ligne une charte du tourisme bienveillant Action : Rédiger, fabriquer et installer une signalétique de sensibilisation à la biodiversité tout au long des parcours

Aspects budgétaires

Action : Ne pas réaliser les travaux d’extension dans la forêt et rediriger le budget de 165 000 euros prévu à cet effet.

Action : Rediriger le budget actuel de contrôle des infrastructures obsolètes. Montant non connu.

Action : Réaménager les pistes alpines associées au téléski St Jean. Il s’agit ici de remodeler certaines parties des pistes de ski alpin trop pentues. Etude et devis à faire.

Action : Acheter du matériel à la location, ski de randonnée, ski de fond nordique, cross skating, .. Devis à faire selon les choix.

Action : Plutôt que d’acheter une dameuse pour la piste de ski débutant à Beuil, acheter des chenilles pour tracteur et proposer à un agriculteur local de l’équiper afin de damer cette petite piste. Coût à vérifier autour de 50 000 euros.

Action : Aménagement d’un point snacking au plateau St Jean. Devis à faire en s’associant avec un restaurateur local.

Action : Réaliser et installer des panneaux de signalétique tout au long des parcours sur le patrimoine naturel et culturel. Estimation large : 5 000 euros.

Action : Démontage collectif des infrastructures de ski Alpin inutilisées depuis plusieurs années et vieillissantes. Il est possible de se faire aider par l’association Mountain Wilderness et la Montagne qui donne, en Vie pour réaliser ces démontages à moindre coût.

Action : Répondre aux nombreux et différents appels à projets en cours, liés à la transition en montagne, GreenDeal06, Territoires et Transition, Dreal Paca, … pour financer les différentes actions.


448 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page