top of page

Propositions d’activités touristiques pour Beuil, hors saison d’hiver et d’été

Dernière mise à jour : 11 févr. 2023


Beuil est un village qui possède une histoire d’une très grande richesse : Le comté dont il était l’épicentre, fut un temps, un rival de la Savoie et de la France et rayonnait jusqu’à Nice, le village fut également l’une des premières stations de ski de France et sur son point culminant, le mont Mounier on y a bâti l’un des premiers observatoires d’astronomie. Le lieu-dit «La Condamine » servit de terrain d'expérimentation au capitaine Ferber, pionnier de l'aviation française. L’agriculture et l’élevage ont prospéré pendant de nombreuses années et la foire aux bestiaux du 9 septembre était une des plus importantes de la région. Enfin, Beuil est une commune adhérente au Parc du Mercantour et son territoire s’étendant des Gorges du Cians jusqu’au sommet du Mont Mounier, recouvre une biodiversité foisonnante, endémique et protégée qui en fait probablement aujourd’hui sa plus grande richesse.


Ces propositions ont été construites en réunions collaboratives et en groupes de travail dans lesquelles des acteurs locaux sont intervenus, les auteurs, des professionnels de la montagne, des hébergeurs, des naturalistes et des habitants amoureux du patrimoine Naturel et Culturel de ce village.


Constat

Il n’existe pas d’ouvrage sur Beuil, à ce jour, capable de mettre en valeur et d’expliquer aux voyageurs de passage comme aux résidents le patrimoine et la culture de ce village.

L’intersaison marque une faiblesse de fréquentation importante.

L’activité Ski Alpin est moribonde, l’activité ski de fond, dont la fréquentation est faible, se déroule à Beuil les Launes, loin des commerces de Beuil, Valberg absorbe l’ensemble des touristes, été comme hiver. L’histoire de Beuil et la richesse de sa biodiversité son mal connues y compris des habitants historiques, nouvellement installés ou résidents secondaires, enfin, la perte d’enneigement, la crise climatique et énergétique impose de diversifier les activités et en particulier au printemps et en automne pour lisser la fréquentation de ce territoire.


 




Objectifs principaux de ces propositions


  1. Valoriser et promouvoir Beuil, son patrimoine naturel, et culturel

  2. Sensibilisation des habitants et des visiteurs à ce patrimoine et ce territoire.

  3. Renforcement du sentiment d'appartenance et de l’identité du territoire

  4. Construire une offre touristique 4 saisons, respectueuse de l’environnement


A noter que ces objectifs sont en phase avec ceux évoqués par le conseil municipal de Beuil et du SPL Valberg, de construire une station 4 saisons.


Principaux axes des propositions


  1. Publier 2 ouvrages de 50 pages par an sur des lieux emblématiques du territoire abordant les aspects culturaux et naturels. Un au printemps, un autre à l’automne.

  2. Réaliser une déclinaison Internet pour aller plus loin dans la découverte du Village.

  3. Accompagner la sortie de ces livres de manifestations mêlant conférences, expositions et sorties accompagnées sur le terrain.

  4. Faire perdurer les évènements avec les expositions permanentes sur un mois

  5. Mettre à disposition de la commune et à d’autres acteurs du tourisme, les expositions ainsi créées, gratuitement.


Publier 2 ouvrages de 50 pages par an sur des lieux emblématiques du territoire

Ces ouvrages de type guide serviront de support aux offices du tourisme, aux accompagnateurs en montagne, aux hébergeurs et restaurateurs pour parler du village et le valoriser. Ces ouvrages sont destinés également aux habitants en vue de la réappropriation du territoire et de l’identité. Les ouvrages sont destinés à la vente à un tarif raisonnable (15 euros) pour qu’ils se diffusent au mieux.

6 ouvrages seront publiés sur 3 ans.

Les ouvrages mettront en valeur, entre autre, les contributions d'Alpes Azur patrimoine et du Musée de la Roudoule au travers des archives qu’ils gèrent.

4 auteurs principaux vont décrire l’histoire, la culture, la biodiversité, la géologie du territoire de Beuil avec comme fil conducteur philosophique : le vivant.

4 rédacteurs principaux pour ces ouvrages d’une cinquantaine de pages auxquels viendront s’ajouter des contributeurs partenaires et des personnes du village, témoins ou gardiens de la mémoire d’évènements passés.

Chaque ouvrage abordera un lieu, une identité, une espèce remarquable de Beuil. Exemple : Le Mounier, Les gorges du Cians, le sport aux Launes, le Loup,…

Des témoignages enregistrés auprès de Beuillois puis retranscris en écrits, feront revivre le passé dans son rapport au présent.

Des contributions seront récoltées auprès des partenaires Natura2000, La réserve des gorges du Daluis, La LPO Paca, L’écomusée de la Roudoule, L’association Alpes Azur Patrimoine, des photographes nature locaux, … Les textes seront relus, intégrés collectivement et corrigés par l’association.

Les livres pourront figurer sur les rayons consacrés aux études régionales des librairies de la région.

Plus tard, selon le succès des livres, des éditions pour enfants pourront être proposées.

Réaliser une déclinaison Internet

Une déclinaison internet permettra d’aller au-delà des livres et de faire vivre ces publications, en ajoutant des détails, des illustrations, des anecdotes alimentées par les auteurs mais aussi par l’ensemble des contributeurs, habitants, voyageurs,… qui pourront adjoindre leurs souvenirs ou leur expériences.

Grâce à une convention tri partite avec 1732 Arts et Musiques des Sommets, Roudoule, écomusée en terre gavotte et la montagne qui donne, en Vie, nous utiliserons l’interface WEB d’Alpes Azur Patrimoine, pour alimenter un onglet documentaire concernant Beuil et son territoire.

Accompagner la sortie de ces livres avec des manifestations

Les livres serviront de support de manifestations gratuites mais génératrices de flux touristiques.

Des formations auprès des socio-professionnels pour qu’ils puissent expliquer aux visiteurs, le village.

Des conférences destinées à prolonger les thèmes abordés pour chaque livre et donner envie de mieux connaître le territoire.

Des sorties accompagnées sur le terrain seront organisées pour rendre l’expérience complète et situer dans l’espace les récits des livres.

Des expositions intérieures et extérieures réalisées à partir du livre mais aussi empruntées au Musée de la Roudoule habilleront le village.

Faire perdurer les évènements avec les expositions permanentes sur un mois

Les expositions perdureront sur un mois en intérieur et en extérieur dans le but de marquer les évènements et de proposer une attraction culturelle dans le village.

Ces expositions feront l’objet de communication sur les réseaux sociaux, les sites des Offices de tourisme (Beuil, Valberg, CCAA) et les NewsLetters.

Les expositions intérieures seront gérées par le groupe de personnes qui travaillent aujourd’hui sur le patrimoine Naturel et Culturel au sein des réunions de facilitation mises en place par l’association. Les personnes qui le souhaiteront, se remplaceront à tour de rôle sur des horaires d’ouverture à définir mais plutôt le week-end et les jours fériés.

Un jour, dans la semaine, à définir, pourra servir pour des rencontres scolaires et accueillir ainsi les écoles.

Mettre à disposition de la commune et d’autres acteurs du tourisme, les expositions ainsi créées, gratuitement

Ces expositions, en version itinérantes, seront mises à la disposition de la commune, des écoles, du musée de la Roudoule, pour être réutilisées à leur convenance.

Le but ici est de faire rayonner le village et son territoire en dehors de ses frontières et provoquer le désir de s’y rendre.


 

Pour illustrer notre démarche, voici un exemple de ce que pourrait être la couverture et l’introduction pour le premier ouvrage dont la sortie est prévue fin mai, sur le thème du Mounier. Ceci est à prendre comme un exemple, le travail est en cours et en attente de validation.

 


Avant-Propos

Le Mounier est probablement le sommet le plus remarquable des Alpes-Maritimes, non pas par son altitude de 2817 m qui le place à la vingtième place des cimes du département, mais par sa géologie, son emplacement, son accessibilité, sa biodiversité, son histoire et sa proximité avec le village de Beuil.


Il s'érige en pyramide au cœur du Parc national du Mercantour, entre les vallées du Var et du Cians, entouré du Mont Démant, du Lou Sadour, du Galestrière, du Colombet, de l’Adret et de l’Estrop. Il a toujours frappé les esprits par sa majesté et ses nombreuses curiosités d’ordre géologique, géodésique, botanique, astronomique, météorologique ou historique. Très giboyeux, du moins au 19ème siècle, il est connu pour la richesse et la variété de sa flore qui ont attiré nombre de botanistes. Il s’observe depuis tous les sommets mais aussi depuis les Préalpes de Nice et de Grasse. La montée à ce belvédère depuis le village de Beuil autorise une vue à 360 degrés permettant ainsi d’observer les paysages depuis la mer méditerranée jusqu’aux glaciers des Ecrins.


Sa longue histoire avec la vie qui le constitue et qu'il abrite, sa relation avec l'espèce humaine, les rêves et les fantasmes qu'il suggère ne trompent pas sur l'importance de sa présence incontournable. Les scientifiques de toutes les disciplines ont, de tout temps, cherché à décrypter son originalité. Les seigneurs d'antan et les dirigeants d'aujourd'hui ont perçu dans cet édifice naturel, à la fois une manne nourricière, une proximité avec les cieux et le symbole d'une puissance inaccessible. Enfin, les habitants des villages occupant sa base et Beuil en particulier, se sont inspirés de sa grandeur, des tourments de sa hauteur et de sa vie foisonnante pour nourrir les mythes et les histoires des veillées au coin du feu.


Il recouvre probablement encore de nombreux mystères que chaque voyageur qui l'arpente est susceptible de percevoir. Malgré son apparente stabilité, il ne cesse d'évoluer et de s'adapter aux forces physiques et vitales, révélant continuellement l'audace et les valeurs de son existence. Il n'est pas à l'abri, malgré tout, comme toute chose dans ce monde, de la pression qu'exerce l'espèce humaine et c'est la raison pour laquelle, il doit faire l'objet de toute notre attention et de notre respect. Gravir ses flancs n'est pas anodin, c'est avec pudeur, humilité, égard et curiosité que nous invitons quiconque à tenter son ascension.

358 vues0 commentaire

Comments


bottom of page