Le parfum de la nature

Le parfum c'est l'essence et l'essence c'est le substrat fondamental de l'existence, mais le parfum c'est aussi une vague évocation, comme un parfum de liberté, un parfum de sagesse, un parfum de démocratie, l'émanessence d'une abstraction.


Le parfum de la nature, thème de notre week-end du 26 au 28 Août, évoque ces deux rapports que nous entretenons avec elle. La vie est le déterminant de notre planète mais notre rapport aux vivants est évanescent. Un vague souvenir, une perception déconnectée avec l'ère industrielle, et nous en sommes devenus étrangers, pour beaucoup d'entres nous, avec l'ère virtuelle.


Les parfums de la nature sont aussi notre source d'inspiration olfactive, mais avant tout, ce sont les moyens de communication des plantes que nous, humains, tentons grossièrement d’imiter et de reproduire. Une manière de séduire, d'attirer l'attention, de créer un lien, de procréer et de prospérer. Les flagrances naturelles, aujourd'hui, sont menacées par les interférences humaines et le réchauffement climatique. La modification de la nature chimique des sols, de l'eau et de l'air perturbent considérablement ce réseau odorant, essentiel au monde et à notre propre existence.
 

parfumdelanature.jpg